Aller au contenu

Qu’est-ce qu’un dégradé ? Les clés du design

El degradado es una técnica de diseño gráfico que utiliza distintos tonos.

Le dégradé est une technique qui consiste en une transition graduelle entre deux ou plusieurs couleurs ou tons. Ce phénomène visuel crée un mélange fluide, permettant à une couleur de se fondre dans une autre, créant ainsi une gamme intermédiaire de tons et de nuances. Les dégradés peuvent aller d’une couleur unie à une autre, ou d’un ton complètement opaque à une transparence totale.

Cet effet est largement utilisé dans la conception graphique et les arts visuels pour ajouter de la profondeur, de la dimension et du mouvement à une conception, ou simplement pour ajouter un intérêt visuel et esthétique.

Dans les années 1990 et au début des années 2000, les dégradés étaient monnaie courante dans la conception des logos. Cependant, avec l’évolution vers des designs plus minimalistes et plats, les dégradés sont temporairement tombés en désuétude. Mais, comme c’est le cas pour de nombreuses tendances, ils reviennent en force. La clé de leur résurgence réside dans la nouvelle interprétation : moins, c’est plus. Au lieu de gradients écrasants, les marques optent pour des transitions subtiles et des palettes sophistiquées.

Dans cet article, nous allons te dire tout ce que tu dois savoir sur cette technique afin que tu puisses la maîtriser complètement et l’utiliser correctement dans tes créations pour leur donner une touche de distinction.

Si la technique du dégradé t’intéresse, tu dois savoir qu’il en existe différents types. Chacun d’entre eux procure des sensations visuelles et esthétiques différentes. Examinons de plus près chacun des types de dégradés existants et donnons nous quelques idées sur la façon dont tu peux les utiliser :

Ne manquez pas notre guide ultime sur le design graphique !

Découvrez les meilleurs cours en ligne, masters et programmes universitaires pour une carrière réussie dans le design avec notre "Guide ultime pour étudier le design graphique : Les meilleures options pour une carrière réussie". Façonnez votre avenir dans l'industrie créative aujourd'hui.
Voir le Post Lire Plus Tard
Qu'est-ce qu'un dégradé ? Les clés du design

Le plus basique et le plus couramment utilisé des dégradés, le dégradé linéaire, se déroule le long d’une ligne droite. Ce type de dégradé commence à un point et se termine à un autre, créant ainsi une transition douce entre les couleurs sélectionnées. Selon la direction de la ligne, elle peut être horizontale, verticale, diagonale ou tout angle intermédiaire.

C’est sa simplicité qui le rend si populaire, car il est idéal pour créer des effets d’ombrage ou pour attirer l’attention sur une zone particulière d’un dessin. Par exemple, un papier peint qui utilise un dégradé linéaire du bleu foncé au bleu clair peut simuler le ciel au lever ou au coucher du soleil. Cette nature directionnelle du dégradé linéaire peut être utilisée pour diriger et guider l’œil du spectateur dans une composition.

Degradado radial, similar a las ondas del agua.

Contrairement au dégradé linéaire, le dégradé radial part d’un point central et se propage dans toutes les directions, un peu comme les ondulations de l’eau lorsqu’on y jette une pierre. Ce type de dégradé est parfait pour créer des illusions de lumière focalisée ou d’ombres douces. Il peut être utilisé pour simuler des reflets, comme l’éblouissement du soleil ou la lumière d’une lampe.

Dans la conception d’interfaces, par exemple, le dégradé radial est souvent utilisé sur les boutons ou les icônes pour leur donner un aspect tridimensionnel et mis en valeur. Le sentiment de « profondeur » qu’apporte le dégradé radial peut donner à une conception un aspect plus réaliste et tangible.

Degradado angular también llamado cónico

Ce dégradé est moins courant que les deux précédents, mais il n’en est pas moins impressionnant. Il se forme autour d’un point central et s’étend en forme de cône, comme si tu regardais une tarte d’en haut avec chaque segment d’une couleur différente. Il est particulièrement utile pour représenter des objets de forme circulaire ayant une source de lumière spécifique, comme un disque brillant ou une roue colorée.

Sa nature circulaire le rend également idéal pour les dessins qui nécessitent une sensation de mouvement ou de rotation. Par exemple, il peut être utilisé pour donner l’illusion qu’un objet tourne, ce qui ajoute du dynamisme à une conception.

Degradado especular

Comme son nom l’indique, ce dégradé reflète les couleurs et les tons à partir d’un point central, créant ainsi un effet de miroir. Il commence par une couleur au centre et s’estompe pour passer à une autre couleur à mesure qu’il s’éloigne du centre, puis se réfléchit et répète la première couleur. C’est comme un dégradé linéaire qui se replie sur lui-même.

Sa symétrie le rend particulièrement utile pour les dessins qui recherchent l’équilibre et l’harmonie. Il est couramment utilisé dans les arrière-plans et les bannières, notamment lorsqu’un élément central doit être mis en valeur.

Degradado en forma de diamante.

Il s’agit d’un type de dégradé qui, bien que moins courant, peut être extrêmement frappant lorsqu’il est utilisé correctement. Il part d’un point central et s’étend vers les coins, créant ainsi une forme de diamant. Il est idéal pour mettre l’accent sur le centre d’une image ou d’un dessin. Par exemple, il peut être utilisé dans une affiche promotionnelle, avec le produit ou l’objet visé au centre, entouré de ce dégradé.

Il est également utile pour créer des effets d’éclairage distinctifs, notamment lorsque tu veux évoquer la sensation d’un projecteur qui brille au centre d’une composition.

¿Para qué sirve el degradado en el diseño gráfico?

Comme toute technique de conception graphique, tu ne dois pas utiliser le dégradé sans discernement, tu dois te poser la question suivante : qu’est-ce que je veux obtenir en utilisant le dégradé dans ma conception ? Voici quelques utilisations du dégradé pour te donner une référence sur la façon dont tu peux l’ajouter à tes créations.

Le dégradé permet aux concepteurs de donner vie à des éléments plats, en créant des illusions de profondeur, de courbure et de volume. Qu’il s’agisse d’un bouton dans une application qui semble « cliquable » grâce à un dégradé subtil ou d’un arrière-plan qui évoque un ciel en expansion, la sensation de profondeur peut faire ressortir un design et interpeller l’observateur.

La direction d’un dégradé peut guider l’œil du spectateur à travers une composition. Si un dégradé linéaire s’écoule de gauche à droite, il conduit naturellement l’œil le long de ce chemin. Cela peut être essentiel pour mettre en évidence des informations, guider les utilisateurs à travers une interface utilisateur, ou simplement établir un flux visuel dans une conception.

Sur le plan esthétique, les dégradés peuvent ajouter une richesse visuelle que les couleurs unies seules ne peuvent pas atteindre. Les transitions douces entre les nuances et les couleurs peuvent ajouter un sentiment de soi, de mouvement et d’énergie à une conception. Ce jeu de couleurs peut transformer une conception simple en une conception mémorable.

Dans de nombreux cas, le dégradé est utilisé pour obtenir des effets réalistes. Les ombres naturelles, l’interaction de la lumière avec différentes surfaces et les nuances du monde réel sont souvent reflétées dans les dégradés. Par exemple, l’éclat métallique d’une voiture, la lueur d’un coucher de soleil ou le dégradé lisse de la peau humaine sont autant d’exemples de la façon dont le dégradé peut être utilisé pour capturer le réalisme et la texture.

Dans une composition où plusieurs éléments se disputent l’attention, les dégradés peuvent être utilisés stratégiquement pour mettre en valeur ou séparer des éléments spécifiques. Il peut s’agir d’un dégradé subtil derrière un titre pour le faire ressortir ou de l’utilisation de transitions de couleurs pour séparer des sections sur une page Web.

En tant que technique, le dégradé est très efficace et peut t’aider à créer des designs accrocheurs qui attirent immédiatement l’attention. Mais comme toute autre technique, son utilisation incorrecte peut provoquer l’effet inverse de celui que l’on souhaite, faisant de notre design un désastre. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes que nous avons constatées lors de l’application de dégradés :

L’une des erreurs les plus courantes lorsqu’on travaille avec des dégradés est leur utilisation excessive. Bien qu’ils puissent ajouter de la profondeur et du dynamisme à une conception, leur présence dans chaque élément peut donner à la conception un aspect encombré et chaotique. La retenue est la clé. Inclus des dégradés pour mettre en valeur des zones spécifiques ou pour atteindre un objectif particulier, comme ajouter de la profondeur ou guider l’œil. Si chaque élément de ta conception comporte un dégradé, envisage d’en éliminer quelques-uns.

Un dégradé doit être une transition douce entre les couleurs. Si les couleurs changent brusquement, cela peut donner une impression de déconnexion et de manque de professionnalisme. Veille à ce que la transition entre les couleurs soit progressive et harmonieuse. Utilise des outils de conception qui te permettent d’ajuster précisément la transition des couleurs.

Toutes les couleurs ne fonctionnent pas bien ensemble dans un dégradé. Une mauvaise combinaison peut paraître discordante et désagréable à l’œil. Familiarise-toi avec la théorie des couleurs et utilise des palettes de couleurs harmonieuses. Si tu n’y vois pas clair, il existe des outils et des applications en ligne qui peuvent suggérer des combinaisons de couleurs pour les dégradés en se basant sur des principes de conception.

Il est très courant d’incorporer des dégradés simplement parce qu’ils sont à la mode ou parce qu’ils sont attrayants, sans objectif de conception clair. Avant d’ajouter un dégradé, demande-toi s’il met en valeur ce dessin, s’il ajoute de la valeur ou s’il est simplement décoratif Si le dégradé n’a pas d’objectif clair, il est peut-être préférable de ne pas l’utiliser.

Utiliser différents types de dégradés de façon incohérente dans une conception, ce qui crée un manque d’unité visuelle. Maintiens un style cohérent. Si tu choisis d’utiliser des dégradés radiaux dans une conception, par exemple, essaie de maintenir ce choix tout au long de la mise en page pour créer un sentiment de cohésion.

Ajouter des dégradés sur des arrière-plans où il y a du texte ou des images importantes, ce qui rend ces éléments difficiles à lire ou à percevoir. Veille toujours à ce que le contraste entre le texte (ou d’autres éléments principaux) et l’arrière-plan soit adéquat. Si un dégradé rend la lisibilité difficile, envisage d’ajuster les couleurs, la direction du dégradé ou opte simplement pour un fond uni.

La plupart des graphistes savent comment faire des dégradés mais ne savent pas comment les utiliser dans les différents domaines de la conception. Voici quelques conseils à prendre en compte si tu prévois d’utiliser cette technique dans tes créations :

  • Cohérence entre les appareils: Si tu conçois pour le Web ou les appareils mobiles, il est crucial de s’assurer que les dégradés ont un aspect cohérent sur les différents écrans.
  • Exportation pour l’impression: Les dégradés peuvent ne pas apparaître de la même manière à l’écran et à l’impression. Il est essentiel de tester l’impression et d’ajuster les dégradés si nécessaire.
  • Optimisation pour le web : Les dégradés, en particulier ceux qui sont complexes, peuvent augmenter la taille des fichiers. L’utilisation de CSS pour les dégradés, lorsque c’est possible, peut aider à maintenir la vitesse de chargement du site.

Si tu es graphiste, tu connais déjà les outils pour créer des dégradés. Mais si tu ne l’es pas et que tu cherches à savoir quels programmes tu peux utiliser pour appliquer cette technique, voici une liste des plus utilisés :

  • Adobe Illustrator : C’est l’un des outils les plus populaires pour la conception vectorielle. L’outil de dégradé d’Illustrator permet aux utilisateurs de créer des dégradés linéaires et radiaux en toute simplicité. Les utilisateurs peuvent ajuster le point de départ et d’arrivée, la direction, ainsi que l’opacité et la couleur de chaque point du dégradé.
  • Adobe Photoshop: Bien qu’il soit principalement connu comme un logiciel de retouche d’images, Photoshop offre de solides capacités de création de dégradés. Les concepteurs peuvent utiliser l’option « Dégradé » pour appliquer des dégradés à des calques individuels, à des masques ou même utiliser le dégradé comme outil de remplissage.
  • GIMP: Une alternative gratuite à Photoshop, GIMP dispose également d’un outil de dégradé avec lequel nous pouvons créer et personnaliser des dégradés.
  • Inkscape: Similaire à Illustrator mais gratuit, Inkscape propose des outils pour créer des dégradés vectoriels.
  • Outils en ligne: il existe de multiples outils web tels que« CSS Gradient » qui te permettent de créer des dégradés et de générer le code CSS associé.

Qu'est-ce qu'un dégradé ? Les clés du design

Comme nous l’avons déjà mentionné, la technique du dégradé perdait en popularité pour refaire surface plus tard de manière plus raffinée. Nous allons te montrer quelques marques qui utilisent le dégradé dans la conception de leur logo :

  • Instagram: L’un des changements de logo les plus discutés de la dernière décennie a été celui d’Instagram en 2016. L’entreprise est passée d’un design d’appareil photo rétro à un logo d’appareil photo simplifié avec un dégradé allant du magenta au jaune et au bleu. Ce changement a complètement modifié l’aspect et la convivialité de la marque.
  • Mozilla Firefox: Le renard qui entoure le globe dans le logo de Firefox présente un dégradé subtil de l’orange au jaune, ce qui lui donne un aspect tridimensionnel.
  • Tinder: Le logo de cette application de rencontre populaire présente un dégradé du rose à l’orange, reflétant la nature chaleureuse et passionnée de l’amour et des relations.
  • SoundCloud: La marque SoundCloud a adopté un dégradé d’orange dans son logo, donnant une impression de dynamisme qui reflète la nature de la marque elle-même.

Auteur/autrice

Diplômé en Psychologie et passionné de guitare flamenca et de jeux de société, mon parcours professionnel m'a amené à comprendre la profonde connexion entre le comportement humain et le marketing. Avec le temps, j'ai affiné ma capacité à analyser et interpréter les tendances du marché et les réactions des consommateurs. Sur The Color Blog, je combine mes connaissances en psychologie avec ma passion pour l'écriture, offrant des perspectives uniques sur le marketing, l'histoire et les interactions humaines qui définissent notre ère numérique.View Author posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *