Qu’est-ce que la tampographie ou l’impression au tampon ?

Máquina para impresión en tampografía.

La tampographie est le processus de transfert d’une image bidimensionnelle sur une pièce tridimensionnelle. Le procédé d’impression offset nécessite l’utilisation d’une plaque gravée (également appelée cliché) et d’un tampon pour transférer l’image. Les machines de tampographie varient en fonction du nombre de couleurs et de la taille de l’image.

Les opérations de tampographie sont utilisées dans de nombreux secteurs, notamment l’industrie, la promotion et l’habillement.

Le impression numérique ou photographique ne permet pas l’impression de ces pièces tridimensionnelles.

Exemple de tampographie

Les machines de tampographie utilisent 3 composants principaux pour réussir à imprimer sur un substrat : la plaque, l’encrier et le tampon. La plaque est gravée d’une image.

L’encrier accueille l’encre lorsqu’elle glisse sur la plaque gravée et laisse une petite quantité d’encre dans la gravure.

Le tampon d’impression est le système d’acheminement, où un matériau en silicone quelque peu souple est pressé sur la gravure remplie d’encre pour capter l’image, puis déplacé sur le substrat où il est à nouveau pressé pour transférer l’image.

Ce procédé n’utilise aucune chaleur ni aucun laser, même si cela peut sembler logique. Cela n’a rien à voir avec l’impression thermique ou le métal 3d.

Avantages et inconvénients de la tampographie

L’un des principaux avantages de la tampographie est qu’elle permet d’imprimer sur des surfaces tridimensionnelles et des produits de toutes formes et tailles. Peu importe que vos articles soient courbés ou présentent une surface irrégulière, l’utilisation de cette méthode d’impression vous permettra d’obtenir une impression de qualité.

La tampographie convient également aux produits délicats et mécaniquement sensibles. Si vous devez imprimer des motifs très fins, vous constaterez que la résolution de la tampographie est bien meilleure que celle de la sérigraphie.

De nombreuses entreprises choisissent de réaliser leurs propres opérations de tampographie en interne, car les coûts d’installation sont assez faibles. En outre, les équipements de tampographie ne prennent pas beaucoup de place et le processus est assez facile à apprendre.

Bien que la tampographie soit excellente pour obtenir des résultats précis, elle est légèrement limitée en termes de vitesse. Généralement, plusieurs couleurs doivent être appliquées séparément, l’impression en quadrichromie ne peut pas être utilisée, il y a donc un léger risque de faire des erreurs. Cependant, en termes de fiabilité et de polyvalence, il n’y a pas mieux.

+  Sérigraphie. Tout ce que vous devez savoir sur la sérigraphie.

Quels matériaux sont nécessaires pour la tampographie ?

La tablette

Différents types de tampons d’impression

Le tampon est le mécanisme de transfert de l’encre dans une machine de tampographie. Le tampon est comprimé sur la gravure remplie d’encre pour « capter » l’image. Le tampon est ensuite glissé sur la pièce et comprimé à nouveau pour appliquer l’image.

Les coussinets sont fabriqués en silicone. Le type de silicone et la dureté (duromètre) du tampon dépendent de l’application. Les coussinets sont disponibles dans une variété de formes et de tailles.

La taille et la forme d’un tampon dépendent de l’application et de l’œuvre d’art. Les tampons courants sont ronds et rectangulaires. Cependant, il existe des tampons spéciaux, aux formes uniques, conçus pour des applications spécifiques.

Encrier

Un encrier est le mécanisme permettant de loger l’encre imprimée dans une pièce. L’encrier glisse sur une plaque au-dessus d’une gravure et revient en arrière, ne laissant qu’une petite quantité d’encre dans la gravure.

Un encrier se compose généralement de deux éléments principaux : l’anneau et la tasse. L’anneau sert à racler la plaque et à s’assurer que seule l’encre reste sur la partie gravée de la plaque.

Selon le fabricant, les anneaux sont en céramique, en métal et en plastique. La céramique est généralement le meilleur matériau, car elle est suffisamment souple pour ne pas rayer la plaque et suffisamment solide pour résister au mouvement constant de la tampographie.

Le cliché ou la plaque

Une plaque de tampographie, également appelée cliché, contient l’image à imprimer. La plaque est gravée avec l’image. Il existe deux types de procédés de gravure de plaques : le photopolymère et le laser.

Fabrication de plaques en photopolymère

La fabrication de plaques photopolymères nécessite l’utilisation de plaques photosensibles et d’une unité d’exposition aux UV. La plaque est exposée à la lumière UV de nombreuses fois, chaque fois avec un composant différent, comme un film positif ou un film de trame. L’exposition des plaques de tampographie est la solution la plus rentable pour la fabrication de plaques. Toutefois, le processus de séchage photosensible est nettement plus long que celui de la fabrication de plaques au laser, puisqu’il faut plus de 30 minutes pour graver une plaque.

+  Impression laser

Fabrication de plaques au laser par ordinateur

La fabrication de plaques au laser consiste à graver une plaque à l’aide d’un laser Co2 ou à fibre. La technologie « computer to plate » permet une répétabilité totale sans se soucier des variations de la profondeur de gravure, du motif des points et de la qualité de l’image. La gravure de plaques au laser est extrêmement rapide, une plaque étant généralement gravée en 5 à 7 minutes.

L’encre

encres utilisées en tampographie.

L’encre de tampographie est probablement le composant le plus important du processus de tampographie. Il existe une grande variété de séries d’encres et le choix de la bonne est essentiel pour l’adhésion. Chaque série d’encre de tampographie est développée pour des matériaux spécifiques tels que le verre, les métaux, les plastiques et autres.

Les encres de tampographie sont disponibles dans une grande variété de couleurs. Les couleurs standard, comme le noir et le blanc, sont toujours disponibles. Vous cherchez autre chose que les couleurs standard ? La plupart des encres sont disponibles sous forme de séries de mélanges pour permettre une correspondance personnalisée des couleurs. La gamme Pantone est également une possibilité.

Le solvant

Le solvant est un additif à l’encre de tampographie. Le solvant est mélangé à l’encre pour faciliter le transfert et le séchage de l’encre du tampon sur la pièce.

Le solvant est disponible en plusieurs types. Certains solvants ne fonctionnent qu’avec certains types d’encre. D’autres solvants fonctionnent avec certaines encres et font varier le taux d’évaporation. Le taux d’évaporation est un facteur important car le climat, la vitesse d’impression et l’application sont autant de facteurs qui influencent le transfert de l’encre sur le produit.

Durcisseur d’encre

Le durcisseur de l’encre de tampographie agit comme un catalyseur qui facilite le processus de durcissement. L’ajout d’un durcisseur rend souvent les impressions plus durables et résiste à l’abrasion. Par exemple : l’ajout d’un durcisseur à une encre destinée à être imprimée sur du verre la rendra résistante au lave-vaisselle.

Il n’est pas toujours nécessaire de mélanger le durcisseur avec tous les types d’encres. Cependant, il est recommandé de l’utiliser pour augmenter la durabilité globale de l’encre de tampographie.

À quoi sert la tampographie ?

Impression au tampon sur la corbeille

La tampographie est une méthode d’impression très dynamique qui peut être appliquée à un grand nombre de produits :

La tampographie est généralement utilisée pour les applications qui exigent une qualité d’impression, une précision ou une forme complexe.

  • Dispositifs médicaux (seringues, instruments chirurgicaux, etc.)
  • Dispositifs médicaux implantables et portés sur le corps (tubes cathéters, lentilles de contact, etc.)
  • Produits pharmaceutiques (pilules)
  • Bonbons
  • Contenants de cosmétiques (eyeliner, flacons de parfum, etc.)
  • Capsules et fermetures (capsules de bouteilles de boissons, etc.)
  • Logos/graphiques de balles de golf
  • Les palets de hockey
  • Dessins/graphiques décoratifs apparaissant sur des jouets (voitures Hot Wheels ou Matchbox, balles, etc.)
  • Pièces automobiles (clignotants, panneaux de commande, etc.)
  • Lettres du clavier de l’ordinateur et touches de la calculatrice
  • Télévision et écrans d’ordinateur
  • Étiquettes d’identification et numéros de série pour de nombreuses applications
  • Industrie de l’habillement pour l’impression d’étiquettes directement sur les vêtements
  • Cadeaux promotionnels et cadeaux publicitaires
  • Talons de chaussures
+  Impression en quadrichromie. Qu'est-ce que c'est ? Tout ce que vous devez savoir

Frequently asked questions about pad printing

Quelles sont les limites de la tampographie comme méthode d’impression

L’équipement de tampographie est limité dans le nombre de couleurs qu’une machine peut imprimer. Les machines à quatre ou six couleurs peuvent être difficiles à enregistrer pour chaque couleur sur la pièce. Les images de plus de 150 mm de diamètre représentent un défi pour les équipements d’impression. Les graphiques peuvent être modifiés, mais le processus de fabrication d’une nouvelle plaque peut prendre beaucoup de temps, selon la méthode utilisée.

Qu’est-ce qui est le mieux, la tampographie ou la sérigraphie

Pour choisir entre la tampographie et la sérigraphie, il ne s’agit pas de savoir quelle méthode est la meilleure en général, mais quelle méthode est la meilleure pour le projet d’impression que vous voulez entreprendre.

Avant de déterminer la méthode d’impression à utiliser, il est préférable d’étudier votre produit et de considérer les résultats que vous espérez obtenir.

Si votre produit est de petite taille (codes-barres et étiquettes, par exemple) et comporte des détails complexes, la tampographie est le meilleur choix. La tampographie est également excellente pour imprimer sur des formes inhabituelles. Il en va de même pour l’impression en 3D ou sur une surface irrégulière. La tampographie est rapide, rentable et idéale pour les petites impressions de haute qualité.

En revanche, si la surface de votre article est assez grande et que vous avez besoin d’une impression de grande taille (par exemple sur un T-shirt), la sérigraphie sera beaucoup plus judicieuse. N’oubliez pas non plus que la sérigraphie peut entraîner le transfert d’encres, de glaçures et de peintures au cours du processus. Si vous ne savez pas quelle est la meilleure option, consultez votre imprimerie de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *