Aller au contenu

Qu’est-ce que le HDR ou High Dynamic Range ?

HDR, High Dynamic Range o Alto Rango Dinámico.

HDR est l’acronyme de « High Dynamic Range« , qui traduit en français signifie « plage dynamique élevée« , est une technique utilisée en photographie, en vidéo et dans certains cas dans les jeux vidéo pour représenter une gamme de luminosité plus large que ce que les techniques d’imagerie standard peuvent offrir.

Le HDR est utile dans deux domaines principaux :

  • La photographie: En photographie, la technique HDR consiste souvent à prendre plusieurs photos de la même scène avec des expositions différentes (généralement une normale, une sous-exposée et une surexposée), puis à les combiner en une seule image. Cette combinaison permet d’obtenir une photo qui capture mieux les ombres et les hautes lumières, montrant ainsi plus de détails dans ces deux zones.
  • Écrans et vidéo: En termes d’écrans (tels que les téléviseurs et les moniteurs) et de contenu vidéo, le HDR fait référence à la capacité d’afficher une plus grande plage de luminosité, ce qui permet aux blancs éclatants et aux noirs profonds d’être rendus avec plus de détails. Lorsqu’ils visionnent du contenu HDR sur un appareil compatible, les spectateurs peuvent remarquer des couleurs plus riches et un contraste amélioré par rapport au contenu à plage dynamique standard (SDR).

Le HDR et le SDR (Standard Dynamic Range) font tous deux référence à la représentation et à la capacité d’une image à montrer des détails dans les zones claires et sombres. Dans ce qui suit, nous allons décrire les principales différences entre le HDR et le SDR :

  • HDR: Peut représenter une gamme de luminosité plus large, permettant aux zones claires d’une image d’être montrées beaucoup plus lumineuses et aux zones sombres d’être montrées plus sombres, sans perdre de détails à l’un ou l’autre des extrêmes.
  • SDR: La plage de luminosité est plus limitée. Les zones très lumineuses ou très sombres peuvent perdre des détails et paraître « brûlées » ou trop ombrées.
  • HDR: Souvent associé à une plus grande profondeur de couleur, comme 10 bits ou 12 bits par canal. Cela se traduit par des milliards de couleurs, ce qui permet des gradations plus douces et une représentation plus précise des couleurs.
  • SDR: utilise généralement une profondeur de couleur de 8 bits par canal, ce qui correspond à 16,7 millions de couleurs.
  • HDR: peut présenter un contraste nettement plus élevé entre les zones les plus claires et les plus sombres d’une image. Cela peut donner des images qui semblent plus tridimensionnelles et réalistes.
  • SDR: le contraste est plus limité, ce qui peut rendre les images plus plates que le HDR.
  • HDR: certains formats HDR, comme Dolby Vision, utilisent des métadonnées dynamiques qui peuvent ajuster l’image image par image en fonction des capacités du téléviseur ou de l’écran.
  • SDR: n’utilise pas de métadonnées pour ajuster la présentation de l’image.
  • HDR: nécessite un matériel et un contenu compatibles. Cela signifie que le dispositif d’affichage (tel qu’un téléviseur ou un moniteur) et le contenu (tel qu’un film ou un jeu vidéo) doivent tous deux prendre en charge le HDR pour profiter de ses avantages.
  • SDR: C’est la norme traditionnelle d’affichage et de contenu et elle est largement compatible avec la plupart des appareils et des contenus.
  • HDR: en offrant plus de détails dans les ombres et les hautes lumières, il peut offrir une expérience visuelle plus immersive et plus réaliste.
  • SDR: Bien qu’il puisse offrir une excellente qualité d’image, il n’a pas la capacité de représenter la même quantité de détails dans les scènes à fort contraste que le HDR.

Le processus HDR typique en photographie consiste à prendre plusieurs expositions de la même scène : une exposition normale, une ou plusieurs sous-exposées (plus sombres) et une ou plusieurs surexposées (plus claires). Ces images sont ensuite combinées en une seule image à l’aide d’un logiciel spécialisé. Aujourd’hui, les appareils photo modernes et les smartphones offrent la possibilité de prendre directement des photos HDR.

L’objectif est de capturer des détails dans les zones d’ombre et de lumière d’une scène qui, en une seule exposition, pourraient être trop sombres ou trop lumineuses.

Ne manquez pas notre guide ultime sur le design graphique !

Découvrez les meilleurs cours en ligne, masters et programmes universitaires pour une carrière réussie dans le design avec notre "Guide ultime pour étudier le design graphique : Les meilleures options pour une carrière réussie". Façonnez votre avenir dans l'industrie créative aujourd'hui.
Voir le Post Lire Plus Tard

Lorsqu’elle est réalisée correctement, la photographie HDR peut produire des images plus représentatives de ce que l’œil humain perçoit dans les scènes à fort contraste.

Cependant, lorsqu’elle est exagérée, elle peut conduire à des images qui ont un aspect irréaliste ou « pictural », ce qui peut être souhaitable pour certains styles artistiques, mais pas pour tous.

  • Mouvement: Comme plusieurs expositions sont nécessaires, les scènes avec beaucoup de mouvement peuvent ne pas être idéales pour le HDR car elles peuvent donner des images « fantômes » où un objet s’est déplacé entre les expositions.
  • Appareil photo: il est avantageux d’utiliser un appareil photo qui permet un réglage manuel de l’exposition et qui possède souvent une fonction de bracketing automatique de l’exposition (AEB) pour faciliter la prise de plusieurs images.
  • Trépied: Comme les images doivent s’aligner parfaitement, il est conseillé d’utiliser un trépied pour s’assurer que les expositions multiples se chevauchent correctement.

tu veux connaître d’autres termes importants dans le domaine de la conception graphique et de la retouche photo ? Jette un coup d’œil à notre glossaire où nous détaillons plus de 200 concepts que tout professionnel devrait connaître.

Auteur/autrice

Diplômé en Psychologie et passionné de guitare flamenca et de jeux de société, mon parcours professionnel m'a amené à comprendre la profonde connexion entre le comportement humain et le marketing. Avec le temps, j'ai affiné ma capacité à analyser et interpréter les tendances du marché et les réactions des consommateurs. Sur The Color Blog, je combine mes connaissances en psychologie avec ma passion pour l'écriture, offrant des perspectives uniques sur le marketing, l'histoire et les interactions humaines qui définissent notre ère numérique.View Author posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *