Télécharger 13 polices gothiques gratuites

Letras góticas gratuitas para descargar.

Dans cet article, nous allons vous donner 13 polices gothiques gratuites à télécharger.

Le caractère gothique est sans aucun doute l’un des caractères les plus attrayants disponibles, ce qui en fait un choix populaire pour les projets de branding et de design. Ils appartiennent généralement à la catégorie sans empattement et s’inspirent de l’ère gothique.

Les polices gothiques s’apparentent à l’architecture gothique et conviennent mieux aux designs vintage ou rétro.

Ils ajoutent définitivement du caractère à vos créations. Ils peuvent lui donner un air plus nerveux ou effrayant si vous travaillez sur un projet sur le thème d’Halloween.

Les polices gothiques peuvent également apporter une touche d’élégance et une qualité intemporelle si vous optez pour des versions plus complexes et élaborées. Ils sont utilisés pour la conception de tee-shirts et d’affiches, de logos, de matériel promotionnel, de couvertures de livres, etc.

Ils donnent à votre conception un aspect majestueux. Pour faire ressortir votre police gothique, associez-la à une police secondaire simple et nette. Non seulement cela créera plus de contraste, mais cela permettra également à la police gothique d’être au centre du design.

Dans cet article, nous avons fait une sélection de caractères gratuits de style gothique que vous pouvez télécharger pour les utiliser dans vos projets personnels, bien que certains puissent également être utilisés à des fins commerciales.

Figures gothiques à télécharger

Que vous soyez dans le monde de la conception graphique ou que vous soyez tatoueur ou tatoueuse, vous ferez bien d’avoir une collection de lettrage gothique dans votre arsenal pour le moment où vous en aurez besoin.

Blackside

Lettrage gothique à télécharger, Blackside.

Nous commençons la collection de caractères de style gothique avec Blackside, une police qui ne passera inaperçue pour personne. Parfait pour les conceptions de logo, les t-shirts ou les tatouages.

Disponible gratuitement pour un usage personnel, si vous souhaitez l’utiliser pour des projets commerciaux, vous devez payer une licence.

Descarga Blackside aquí

Angel Wish

Lettrage gothique gratuit, Angel Wish

Un style de police gothique moderne que vous allez adorer. Il s’agit d’un caractère complet que vous pouvez télécharger gratuitement pour un usage personnel. Si vous souhaitez l’utiliser dans un projet commercial, vous devez payer sa licence d’utilisation commerciale.

Descarga Angel Wish aquí

Strassburg Fraktur

Lettres gothiques Fraktur à télécharger entièrement gratuitement.

Un caractère gothique dans le style Fraktur qui ne laissera personne indifférent. Elle n’est pas particulièrement réputée pour sa lisibilité mais cela ne la rend pas parfaite pour être utilisée dans vos projets s’ils sont adaptés à ce style de police.

Il est entièrement gratuit, vous pouvez donc l’utiliser dans vos projets commerciaux.

Descarga Strassburg Fraktur

Blackey

Lettres gothiques Blackey Blackletter.

Blackey est un caractère de style moderne mélangé à un lettrage gothique classique. Il peut être téléchargé gratuitement pour un usage personnel uniquement. Si vous avez besoin d’une licence commerciale, vous devez la payer.

Téléchargez Blackey ici

Medusa Gothic

Lettrage gothique à télécharger, Medusa Gothic

Cette police de style romain avec des touches modernes est parfaite pour donner à vos logos et titres une personnalité qui les distingue des autres.

Il s’agit d’une police de caractères en majuscules et contient également quelques embellissements pour la rendre plus attrayante.

Il est gratuit pour une utilisation personnelle, achetez une licence pour l’utiliser pour des projets commerciaux.

Télécharger Medusa Gothic

Katheryna Blackletter

Lettrage gothique Katheryna Blackletter.

Inspiré du style Fraktur, Katheryna est un magnifique lettrage de style gothique qui comprend également des ornements et des ligatures.

Vous pouvez l’utiliser gratuitement pour des projets personnels

Télécharger la lettre noire Katheryna

Ancien

Lettres gothiques à télécharger, anciennes.

Lorsque vous pensez à des lettres gothiques, l’Ancien est probablement la chose la plus proche qui vous vient à l’esprit.

Un caractère gothique simple, lisible et magnifique, gratuit pour une utilisation personnelle.

Télécharger l’ancien ici

Avalen Rekas

Lettrage gothique gratuit, Avalen Rekas.

Un autre caractère inspiré des styles calligraphiques gothiques mais avec des éléments modernes, facile à lire et sophistiqué à la fois.

Libre pour un usage personnel

Téléchargez Avalen Rekas ici

Corbeau de la mort

Paroles de Gothic à télécharger gratuitement, Death Crow.

Un mélange de styles gothiques et de caractères vintage donne naissance à Death Crow, une police simple et magnifique, parfaite pour les logos, les illustrations et les marques.

Gratuit pour une utilisation personnelle avec la possibilité d’acheter une licence pour une utilisation dans des projets commerciaux.

Télécharger Death Crow

Esthétique

Lettres gothiques à télécharger, Esthétique.

Si vous cherchez un lettrage gothique pour vous faire tatouer, Aesthetic pourrait être un bon candidat. Comme les autres polices, elle mélange les styles gothique et moderne et ajoute également des ligatures et des ornements qui en font une police très attrayante.

Gratuit pour un usage personnel.

Télécharger Aesthetic

Le voile noir

Lettrage gothique The BLack Veil.

Une police gothique de style moderne, avec des ornements et des majuscules.

Gratuit pour un usage personnel. Vous devez acheter une licence pour une utilisation promotionnelle ou commerciale.

Téléchargez The Black Veil ici

Wallrous

Caractères gothiques graits Wallrous.

Moderne, propre et simple, sans trop de fioritures, Wallrous est parfait pour les tatouages et les illustrations.

Gratuit pour une utilisation personnelle avec la possibilité d’acheter une licence pour utiliser cette police pour des projets promotionnels et commerciaux.

Télécharger Wallrous gratuitement ici

Zepplines

Zepplines gothic fonts for download. Télécharger des polices gothiques gratuites

Si vous aimez la calligraphie allemande de style Fraktur, vous ne pouvez pas manquer Zepplines, une version modernisée de ce caractère populaire de calligraphie gothique.

N’oubliez pas que ce caractère est destiné à un usage personnel uniquement et que vous devez acheter sa licence respective pour l’utiliser dans vos projets à des fins commerciales ou publicitaires.

Téléchargez Zepplines ici

Histoire de la calligraphie gothique

Vous souhaitez connaître l’histoire du lettrage gothique ? Nous vous proposons ci-dessous un résumé détaillé de l’évolution du style de lettrage gothique à travers l’histoire de l’humanité jusqu’à nos jours.

+  Enlever les taches d'encre sur les vêtements

« Blackletter », « Gothic », « Old English », etc. Vous avez probablement entendu ces termes à un moment ou à un autre et les caractères gothiques classiques vous viennent peut-être à l’esprit. Après tout, ces caractères sont basés sur la calligraphie « gothique » classique, qui est le mot que nous utilisons pour décrire ces styles d’écriture développés à l’époque médiévale.

L’histoire de la calligraphie gothique est longue et fascinante. Ses racines remontent à avant 1200 avant J.-C., soit plus de 3000 ans.

Types de lettres gothiques

La calligraphie gothique se compose de quatre styles : Textura, Rotunda, Bastarda et Fraktur. D’autres styles sont des développements hybrides d’un ou plusieurs de ces styles principaux. Ces styles se sont développés entre le 11e et le 18e siècle.

Pendant des centaines d’années, leur évolution générationnelle a été le résultat de la régionalité, de l’éducation (ou du manque d’éducation), des matériaux disponibles à l’époque, de la religion et de la politique.

La naissance de l’alphabet latin

La calligraphie est un terme qui désigne l’exécution écrite de formes de lettres alphabétiques à l’aide d’un instrument d’écriture tel qu’un pinceau ou une plume. Les cultures du monde entier ont développé leurs propres formes de calligraphie dans une variété d’alphabets, chacun ayant sa propre histoire.

Dans la culture occidentale, nous communiquons avec des mots formés avec les lettres de l’alphabet latin (également appelé « romain »), qui est l’alphabet le plus utilisé dans le monde. C’est ce style spécifique de calligraphie que nous allons étudier en profondeur, car la calligraphie gothique s’écrit exclusivement avec des caractères de l’alphabet latin.

Mais d’où vient l’alphabet latin et à quoi sert un alphabet en premier lieu ?

L’alphabet le plus ancien connu était l’alphabet phonétique (également connu sous le nom d’alphabet proto-cananéen d’après les premières inscriptions).

Les différents glyphes de cet alphabet sont dérivés des hiéroglyphes de l’Égypte ancienne et représentent chacun une consonne. Les alphabets sans voyelles sont appelés « abjad », c’est-à-dire un système d’écriture dans lequel les voyelles sont implicites ou déterminées par le lecteur en fonction des consonnes adjacentes.

L’alphabet phonétique a été utilisé entre 1200 et 150 avant J.-C. dans tout le bassin méditerranéen, où il a été adopté par de nombreuses autres cultures.

Ces cultures l’ont continuellement fait évoluer vers des alphabets plus localisés. L’un de ces alphabets a évolué vers ce que nous connaissons aujourd’hui comme l’alphabet grec, qui se trouve être le premier alphabet à avoir des formes distinctes de voyelles.

Composé de toutes les lettres majuscules, il était écrit en rangées entre deux lignes horizontales comme une méthode d’organisation informelle. Cependant, la lecture de gauche à droite n’était pas une règle établie à cette époque. L’alphabet était souvent écrit au format « bustrophedon », dans lequel les lignes alternent de droite à gauche, puis de gauche à droite.

L’alphabet grec remonte à 800 avant J.-C. et on le retrouve encore aujourd’hui. Ses glyphes sont souvent utilisés comme symboles techniques dans des domaines tels que les mathématiques, les sciences et la technologie.

L’alphabet grec est l’ancêtre de nombreux autres alphabets et systèmes d’écriture, dont l’alphabet latin, qui a jeté les bases des premières traces de la calligraphie occidentale.

Ancien romain italique

La cursive romaine ancienne, également appelée « cursive capitale » et « capitalis cursiva », a été l’écriture standard dans la Rome antique pendant plusieurs siècles. Les dates exactes sont inconnues, mais sur la base des documents historiques découverts à cette époque et des événements auxquels ces documents font référence, on suppose que ses origines remontent au IIe siècle avant Jésus-Christ.

Les formes de lettres de la vieille cursive romaine sont composées de caractères de l’alphabet latin. Il s’agit d’une calligraphie qui était enseignée aux enfants dans les écoles et qui était utilisée principalement par les marchands et les empereurs comme méthode de communication et d’enregistrement de documents importants.

Les artefacts retrouvés à cette époque révèlent que les humoristes se moquaient de ce caractère pour son illisibilité. L’écriture cursive de l’Antiquité romaine était souvent truffée de ligatures comme mécanisme de sténographie, ce qui la rendait difficile à lire. La proportion des lettres individuelles et leur placement sur la ligne de base manquaient de cohérence.

New Roman italique

Également appelé « italique minuscule » (et plus tard, simplement « italique romain »), le New Roman italic a évolué à partir de l’ancien Roman italic.

Cette évolution était probablement une réponse à l’illisibilité de l’ancien style. Les caractères du nouveau romain italique sont plus reconnaissables par les normes modernes. En outre, leurs proportions sont plus rythmées et suivent une ligne de base cohérente.

La cursive romaine marque la naissance du premier alphabet que même un œil non averti pouvait reconnaître.

Les formes de lettres, à n’importe quel moment de l’histoire occidentale, ont grandement influencé l’évolution des nombreux styles différents que nous connaissons aujourd’hui. Cependant, la cursive romaine est probablement la base la plus importante de ces styles.

Ses racines ont influencé et cimenté l’anatomie des lettres que nous écrivons depuis des siècles et ont finalement donné naissance aux innombrables polices avec et sans empattement que nous utilisons dans nos traitements de texte. En un sens, la cursive romaine est l’arrière-arrière-grand-mère des nombreux styles actuels de calligraphie occidentale.

Calligraphie unciale

Les premières traces de l’écriture onciale ont été découvertes à la fin du 1er et au début du 2e siècle, mais sa période de popularité et d’utilisation courante se situe entre le 4e et le 8e siècle.

La calligraphie onciale s’est probablement développée à partir de la cursive romaine. Toutefois, ce style d’écriture se distingue par plusieurs éléments distinctifs. La large bordure utilisée pour créer les traits de ces lettres est la première de l’histoire occidentale, et les corrélations entre ces lettres et les formes de lettres que nous connaissons aujourd’hui dans les styles de lettres gothiques modernes sont visiblement évidentes.

Contrairement à la cursive romaine, les traits larges de l’onciale sont également arrondis. Il est intéressant de noter que l’on suppose que ce nouveau traitement a été rendu possible par le développement du parchemin et du vélin. Ces matériaux étaient beaucoup plus souples et permettaient la manipulation de l’instrument d’écriture, par opposition aux surfaces plus rugueuses comme le papyrus.

+  Qu'est-ce que le marque personnelle ou personal branding ?

Cette approche de l’écriture permettait également au scribe d’écrire plus rapidement et plus couramment. La vitesse est un aspect important de l’écriture calligraphique qui a contribué à influencer de nombreux développements dans les différents styles de calligraphie. Ce cas particulier est peut-être l’un des premiers exemples, mais c’est une tendance que nous continuerons à observer dans les siècles suivants.

Beaucoup pensent que le nom est basé sur le mot latin « uncialis », qui peut être traduit par « un pouce de haut ». C’est logique, car les premières écritures onciales étaient généralement écrites entre deux lignes de base horizontales séparées d’un pouce.

L’écriture onciale classique est basée sur un alphabet de capitales, de sorte que toutes ses formes de lettres sont écrites sous la forme de ce que nous appelons des capitales.

Écriture sémi-universelle

Le style d’écriture uncial s’est développé lentement au fil des siècles et a finalement cédé la place (au 6e siècle) à ce que nous appelons aujourd’hui le semi-uncial.

Le semi-uncial a introduit des versions minuscules des lettres capitales de son prédécesseur, ainsi que des ascendants et des descendants. Au fil des ans, les scribes ont commencé à introduire des ligatures, ainsi que des ornements et des fioritures.

La plume large a été tordue pour ajouter différentes caractéristiques aux traits centraux de la forme de la lettre.

L’utilisation de l’écriture semi-unciale a commencé à décliner à mesure qu’elle évoluait vers d’autres calligraphies uniques et plus régionalisées. Cependant, l’église chrétienne a continué à l’utiliser jusqu’au 10ème siècle comme style principal pour la transcription biblique.

Des styles d’écriture descendants de la calligraphie onciale

Il est important de reconnaître l’influence de l’écriture onciale dans le monde occidental. Au cours du Moyen Âge, le déclin général de l’Europe occidentale a entraîné de nombreux cas de division régionale, de migration et de déplacement. Cette division a promu des interprétations, des traitements et des techniques uniques de l’écriture unciale.

Bien que nombre de ces styles d’écriture soient relativement inconnus et éphémères dans l’usage courant, les racines qu’ils ont établies sont encore reconnaissables aujourd’hui dans les cultures de leurs régions modernes respectives.

Écriture mérovingienne

Également connue sous le nom d’écriture « Gallo-romaine« , l’écriture mérovingienne était au cœur de la dynastie mérovingienne, une dynastie de la région où se trouve actuellement la France.

La dynastie mérovingienne a duré plusieurs siècles jusqu’au 8e siècle, où elle est devenue la monarchie carolingienne. En conséquence, l’écriture de la région a fini par adopter l’écriture carolingienne.

L’écriture mérovingienne était principalement utilisée dans les monastères et, fait intéressant, elle est connue pour avoir 4 variantes différentes, chacune unique à son monastère respectif.

Les 4 monastères étaient : Luxeuil, Laon, Corbie et Chelles. L’apparence de l’écriture est distincte en raison de ses formes de lettres étroites et nettes. Les ascendants et descendants de leurs lettres minuscules sont souvent longs et exagérés.

Calligraphie islandaise ou celtique

Cette écriture médiévale a été écrite en Irlande sous l’influence du christianisme irlandais, à peu près à la même époque que l’écriture mérovingienne.

Les différenciations au sein de l’écriture insulaire variaient en fonction du contexte d’utilisation. Les exemples les plus formalisés de l’écriture se trouvent dans les documents importants et les textes sacrés.

Ce style était peut-être le plus fastidieux en raison du temps nécessaire pour produire les formes de lettres. Des variantes informelles ont été utilisées dans des documents et des notes moins formels en faveur de formes de lettres plus rapides à écrire.

Écriture visigothique

Dans le sud de la péninsule ibérique (ce qui est aujourd’hui l’Espagne et le Portugal), il y avait les Wisigoths.

Le gothique est en fait une langue parlée par les Goths, un peuple germanique oriental (composé des Ostrogoths et des Visigoths). Ces tribus ont joué un rôle clé dans la chute de l’Empire romain d’Occident à la fin du IVe siècle.

L’écriture wisigothique a été utilisée du 7e au 13e siècle, mais son apogée se situe entre le 9e et le 11e siècle. À partir de ce moment, elle a progressivement décliné. L’écriture est composée d’éléments qui restent fidèles à ses racines onciales, mais les similitudes avec le mérovingien se voient dans ses formes de lettres longues et fines.

Calligraphie bénéventaine

L’écriture bénéventine trouve son origine dans le duché de Bénévent (un duché est un territoire dirigé par un duc ou une duchesse), une région du sud de l’Italie. Elle a existé à peu près à la même époque que l’écriture wisigothique (du 8e au 13e siècle), et était principalement utilisée dans les monastères de Bari et de Montecassino.

Visuellement, la calligraphie de Benavente est très différente, surtout si on la compare à d’autres écritures fortement influencées par l’écriture onciale des siècles précédents. Le trait le plus distinctif de l’écriture bénaventaise est sans doute la connectivité rythmique de ses formes de lettres. Les mots sont regroupés avec une utilisation importante de ligatures et d’autres traits de liaison.

En termes de système d’écriture, l’écriture de Benaventan était également unique en ce qu’elle omettait ou abrégeait des lettres, souvent précédées d’un macron (une marque sur une lettre pour indiquer une voyelle longue ou accentuée) comme indicateur.

C’est un concept que nous avons déjà vu dans la cursive romaine antérieure, mais, contrairement à la cursive romaine, la ponctuation standard et l’espacement des mots sont utilisés dans l’écriture bénevantienne. En fait, l’un des signes de ponctuation était destiné aux clauses interrogatives, l’une des plus anciennes formes de point d’interrogation que nous ayons trouvées dans l’écriture occidentale.

Calligraphie carolingienne minuscule

L’Empire carolingien, dirigé par la dynastie carolingienne au 8e siècle, était un grand empire d’Europe centrale qui a donné naissance à la Renaissance carolingienne, l’un des plus grands renouveaux de la période médiévale.

+  5 idées de marketing et de publicité pour surpasser vos concurrents

Cette période de croissance a donné lieu à l’essor et au progrès de nombreux aspects de la culture. Parmi ces aspects, l’écriture et la littérature étaient des composantes importantes.

Le développement de l’écriture carolingienne a été principalement influencé par les monastères anglais et irlandais qui utilisaient respectivement les écritures romaines semi-unciales et insulaires.

Les formes de lettres sont composées de traits arrondis qui forment des glyphes clairement individualisés. Les phrases utilisaient des signes de ponctuation et commençaient par une majuscule. Les mots sont séparés par des espaces et les ligatures sont utilisées avec parcimonie pour favoriser la lisibilité.

Au cours des deux siècles suivants, l’écriture carolingienne a évolué vers un système d’écriture assez proche de celui que nous connaissons aujourd’hui.

Les formes de lettres descendantes ont commencé à s’incliner dans une direction naturelle, contrairement à leurs prédécesseurs onciaux. Des versions modernes de certains glyphes ont commencé à apparaître, comme le s, qui jusqu’à cette époque était traditionnellement écrit avec un trait vertical plus long (similaire au f).

La lettre v a été différenciée de la lettre u. Et, pour la première fois, la lettre w a commencé à apparaître. La minuscule carolingienne a également été la première main à présenter un i avec un point.

L’influence de la minuscule carolingienne s’est répandue dans toute l’Europe, surtout là où l’influence carolingienne était courante, mais aussi ailleurs. Par exemple, l’écriture est présente dans les manuscrits de Freising, qui contiennent le premier enregistrement en écriture romaine de la langue slave. Son influence est également perceptible dans des régions telles que la Suisse, l’Autriche, l’Allemagne et l’Italie, entre autres.

L’écriture carolingienne a été remplacée par des lettres gothiques au milieu du 11e siècle.

Textualis ou Textualis

Les onzième et douzième siècles ont vu une augmentation remarquable de l’alphabétisation dans toute l’Europe. Outre les bibles et les manuscrits religieux, les universités nouvellement créées ont produit des livres sur une variété de sujets, tels que le commerce, le droit, la grammaire et l’histoire.

La demande pour ces livres était élevée. Il convient de noter que cela se passait quelques centaines d’années avant l’invention de la presse à imprimer. Chaque livre était écrit à la main et devait être produit rapidement.

Malgré la lisibilité de la minuscule carolingienne, les grandes formes de lettres prenaient du temps à produire et occupaient également un espace considérable dans le manuscrit. Les matériaux d’écriture étant chers à cette époque, il ne fait aucun doute que les lettres gothiques sont nées pour des raisons économiques.

Les styles d’écriture gothique qui ont évolué à partir de la minuscule carolingienne en Europe du Nord au cours des 11e et 12e siècles sont appelés textualis (également connus sous le nom de « Textura ») et sont considérés comme la forme fondamentale de la calligraphie gothique qui a évolué vers d’autres styles au cours des siècles suivants.

Ce style d’écriture est le plus synonyme du terme « gothique », comparé à son homologue d’Europe du Sud, le rondeau. Il a été utilisé principalement en Angleterre, en France et en Allemagne, mais même dans une proximité régionale, tous ces pays ont célébré des interprétations nuancées du scénario.

Selon Wikipedia, il existait de nombreuses variétés de formes anglaises :

La calligraphie gothique anglaise s’est développée à partir de la forme minuscule carolingienne utilisée dans cette région après la conquête normande, parfois appelée « minuscule romane ».

Les formes textualis se sont développées après 1190 et ont été utilisées plus fréquemment jusqu’à environ 1300, après quoi elles ont été utilisées principalement pour les manuscrits de fantaisie. Les formes anglaises de la lettre noire ont été largement étudiées et peuvent être divisées en plusieurs catégories. Textualis formata (« vieil anglais »), textualis prescissa (ou textualis sine pedibus, car il manque généralement de pieds dans ses minima), textualis quadrata (ou psalterialis) et semi-quadrata, et textualis rotunda sont diverses formes de styles gothiques.

En général, Texturalises est moins lisible que son prédécesseur carolingien. Au lieu de formes de lettres arrondies et plus larges, il est composé de formes de lettres droites et étroites, chacune d’entre elles étant régulièrement espacée par des traits verticaux descendants qui créent un rythme uniforme sur la page. Cette uniformité calculée évoque l’architecture gothique de l’époque. Pensez à la façon dont les fenêtres des cathédrales sont espacées avec de fortes verticales. On peut supposer que ce style d’écriture était également un clin d’œil à l’église.

Au 14e siècle, Johnannes Gutenberg a introduit la presse à caractères mobiles (connue sous le nom de presse Gutenberg) et a sculpté à la main les formes de lettres du texte pour imprimer la Bible de Gutenberg. Il s’agit du premier livre produit en série et imprimé avec des caractères mobiles, et les quelques exemplaires qui subsistent aujourd’hui sont considérés comme l’un des livres les plus précieux au monde.

Le XIVe siècle a également vu l’introduction du papier, qui était beaucoup plus facile à écrire que le parchemin. Cela a contribué au développement de ce que nous appelons aujourd’hui « cursive ». La cursive est un terme général utilisé pour désigner des écritures simplifiées de lettres noires. Ces versions ont tendance à être moins rigides et brisées que les variantes textualis traditionnelles, qui se caractérisent par des lignes fortes et nettes.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un style d’écriture spécifique, les interprétations cursives des premières lettres gothiques ont joué un rôle important dans leur évolution finale au cours des siècles suivants, notamment en Allemagne.

Rotunda

La rotonde est originaire d’Italie et est considérée comme le parent textuel de l’Europe du Sud. Son influence directe sur le minuscule carolingien est plus évidente que celle du textualis.

Le nom lui-même dérive du mot latin rotundus, qui fait référence à un bâtiment circulaire. Bien que les formes de lettres rotondes partagent de nombreuses qualités structurelles des textualis, elles contiennent des traits plus arrondis. Cela ajoute une variété considérable à l’alphabet et rend le style beaucoup plus lisible, même lorsqu’il est écrit dans une forme étroite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *