Sérigraphie. Tout ce que vous devez savoir sur la sérigraphie.

Ejemplo artístico de impresión en serigrafía de Andy Warhol.

La sérigraphie est une technique d’impression dans laquelle un écran est utilisé pour transférer de l’encre sur un substrat, sauf dans les zones imperméables à l’encre au moyen d’un pochoir de blocage.

Une lame ou une raclette se déplace sur l’écran pour remplir d’encre les ouvertures de l’écran, et un mouvement inverse fait que l’écran touche momentanément le substrat le long d’une ligne de contact.

L’encre mouille ainsi le support et est aspirée par les ouvertures des mailles lors du nouveau passage des mailles après le passage de la lame. Une couleur est imprimée à la fois, ce qui permet d’utiliser plusieurs écrans pour produire une image ou un dessin multicolore.

Il existe plusieurs termes utilisés pour ce qui est essentiellement la même technique. Traditionnellement, le procédé était appelé sérigraphie ou impression sur soie parce que de la soie était utilisée dans le procédé. Aujourd’hui, les fils synthétiques sont souvent utilisés dans le processus de sérigraphie.

La maille la plus populaire pour un usage général est la maille en polyester. Des matériaux de maille à usage spécial, tels que le nylon et l’acier inoxydable, sont disponibles pour le sérigraphe. Il existe également différents types de mailles qui déterminent le résultat et l’aspect du dessin fini sur le matériau.

Comment se déroule le processus de sérigraphie ?

Processus réalisé pour la sérigraphie.
Processus manuel de la sérigraphie

Une moustiquaire consiste en une pièce de maille tendue sur un cadre. La maille peut être faite d’un polymère synthétique, tel que le nylon, et pour un dessin qui exige un degré de détail plus grand et plus délicat, une ouverture de maille plus fine et plus petite sera utilisée pour la maille. Pour que la maille soit efficace, elle doit être montée dans un cadre et doit être sous tension.

Le cadre qui maintient la maille peut être fait de divers matériaux, comme le bois ou l’aluminium, en fonction de la sophistication de la machine ou du processus artisanal. La tension de la maille peut être vérifiée à l’aide d’un tensiomètre ; une unité courante pour mesurer la tension de la maille est le Newton par centimètre (N/cm).

Un écran est formé en bloquant des parties de la maille dans l’image négative du dessin à imprimer ; c’est-à-dire que les espaces ouverts sont ceux où l’encre apparaîtra sur le substrat.

Avant que l’impression ne puisse avoir lieu, le cadre et l’écran doivent subir le processus de prépresse, au cours duquel une émulsion est « retirée » de la maille. Une fois que cette émulsion a séché, elle est sélectivement exposée à la lumière ultraviolette, à travers un film imprimé avec le motif souhaité. Cela durcit l’émulsion dans les zones exposées, mais laisse les parties non exposées molles. Ils sont ensuite lavés au jet d’eau, laissant sur la maille une zone propre de la même forme que l’image souhaitée, qui permettra le passage de l’encre. Il s’agit d’un processus positif.

+  Impression en quadrichromie. Qu'est-ce que c'est ? Tout ce que vous devez savoir

Dans l’impression textile, la surface qui supporte le tissu à imprimer (communément appelée palette) est recouverte d’un large « ruban de palette ». Cela permet de protéger la « palette » de toute encre indésirable qui s’infiltrerait à travers l’écran et risquerait de tacher la « palette » ou de transférer l’encre indésirable sur le substrat suivant.

L’écran et le cadre sont ensuite recouverts de ruban adhésif pour empêcher l’encre d’atteindre le bord de l’écran et du cadre. Le type de ruban utilisé à cet effet dépend généralement de l’encre à imprimer sur le substrat. En général, des rubans plus agressifs sont utilisés pour les encres UV et à base d’eau, en raison de la viscosité plus faible de ces encres et de leur plus grande tendance à glisser sous le ruban.

Le dernier processus de « prépresse » consiste à bloquer les « trous » indésirables dans l’émulsion. Si ces trous sont laissés dans l’émulsion, l’encre continuera à passer et laissera des marques indésirables. Pour boucher ces trous, on peut utiliser efficacement des matériaux tels que des rubans adhésifs, des émulsions spéciales et des « stylos bloqueurs ».

L’écran est placé sur un substrat. L’encre est placée sur le dessus de l’écran et une barre de remplissage est utilisée pour pousser l’encre à travers les trous de l’écran. L’opérateur commence par la barre de remplissage à l’arrière de l’écran et derrière un réservoir d’encre. L’opérateur soulève l’écran pour éviter qu’il n’entre en contact avec le substrat, puis, en exerçant une légère force vers le bas, il tire la barre de remplissage vers l’avant de l’écran. Cela permet de remplir d’encre les ouvertures de la maille et de déplacer le réservoir d’encre vers l’avant de l’écran.

Suivant…

Ensuite, l’opérateur utilise une raclette (lame de raclage) pour déplacer la maille vers le substrat et pousse la raclette vers l’arrière de l’écran. L’encre dans l’ouverture de la maille est pompée ou pressée par action capillaire sur le substrat en une quantité contrôlée et prescrite, c’est-à-dire que le dépôt d’encre humide est proportionnel à l’épaisseur de la maille et/ou du pochoir. Lorsque la raclette se déplace vers l’arrière du pochoir, la tension de la maille l’éloigne du substrat (appelé « snap-off »), laissant l’encre sur la surface du substrat.

Machine de sérigraphie.
Presse de sérigraphie

Il existe trois types courants de machines de sérigraphie : à plat, à cylindre et rotative.

Les articles textiles imprimés avec des motifs multicolores utilisent généralement une technique humide sur humide, ou les couleurs sèchent pendant qu’ils sont sur la presse, tandis que les articles graphiques sont laissés à sécher entre les couleurs qui sont ensuite imprimées avec un autre écran et souvent dans une couleur différente après que le produit est réaligné sur la presse.

La plupart des écrans sont prêts à être remis en état à ce stade, mais il arrive que les écrans doivent subir une étape supplémentaire du processus de récupération, appelée ébarbage.

+  Qu'est-ce que l' impression rotative ?

Cette étape supplémentaire permet d’éliminer la brume ou les « images fantômes » qui restent sur l’écran après le retrait de l’émulsion. Les images fantômes ont tendance à délimiter faiblement les zones ouvertes des pochoirs précédents, d’où leur nom. Ils sont le résultat de résidus d’encre piégés dans la maille, souvent au niveau des nœuds de la maille (les points où les fils se croisent).

Bien que le public pense aux vêtements en relation avec la sérigraphie, cette technique est utilisée sur des dizaines de milliers d’articles, tels que des décalcomanies, des cadrans de montre, des ballons et bien d’autres produits. La technique a même été adaptée à des utilisations plus avancées, comme le placement de conducteurs et de résistances dans des circuits multicouches utilisant de fines couches de céramique comme substrat.

Quels types d’encre sont utilisés en sérigraphie ?

Encres utilisées pour la sérigraphie.

En fonction du type de surface sur laquelle le travail de sérigraphie est effectué, vous devez utiliser un type d’encre ou un autre, car toutes les encres ne conviennent pas à l’impression sur tous les types de surfaces. Les encres les plus couramment utilisées en sérigraphie sont les suivantes :

  • Encres plastisol : Ce sont les plus utilisées car elles donnent une bonne capacité de couleur et une finition propre. La finition a un aspect plastique, d’où son nom, mais c’est une option très durable.
  • Encres à base d’eau : idéales pour l’impression d’encres plus sombres sur des vêtements de couleur plus claire et pour les travaux d’impression sur de grandes surfaces. Ils sont la deuxième encre la plus traditionnellement choisie. Le résultat est un toucher beaucoup plus doux que les encres plastisol et leur prix est plus économique que celui des encres plastisol.
  • Encres haute densité : elles donnent de la profondeur et de la texture, presque comme du braille. La finition s’élève légèrement à environ un huitième de pouce au-dessus du tissu et est mieux appliquée lorsque vous travaillez avec un nombre de mailles inférieur.
  • Encres sans PVC et sans phtalates : Ils éliminent l’utilisation des deux principaux composants toxiques de l’encre plastisol sans sacrifier aucun des avantages et de la sensation de douceur.
  • Nylobond : Il s’agit d’un additif d’encre spécial utilisé lorsque nous devons imprimer sur des tissus techniques ou imperméables.

À quoi sert la sérigraphie ?

La sérigraphie est plus polyvalente que les techniques d’impression traditionnelles. La surface ne doit pas être imprimée sous pression, contrairement à la gravure ou à la lithographie, et elle ne doit pas être plate.

Différentes encres peuvent être utilisées pour travailler avec divers matériaux, tels que les textiles, les céramiques, le bois, le papier, le verre, le métal et le plastique. Pour cette raison, la sérigraphie est utilisée dans de nombreux secteurs différents, tels que :

  • Ballons
  • Vêtements
  • Décalcomanies
  • Dispositifs médicaux
  • Électronique imprimée, y compris l’impression de cartes de circuits imprimés
  • Étiquettes de produits
  • Panneaux et présentoirs
  • Graphiques de snowboard
  • Tissus
  • Technologie des films épais
  • Flippers

Quels sont les avantages et les inconvénients de la sérigraphie par rapport aux autres méthodes d’impression

Comme il est logique, la sérigraphie présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients en tant que méthode d’impression. Nous décrivons ici brièvement les avantages et les inconvénients de cette technique, afin que vous puissiez déterminer si elle convient à vos besoins.

+  Impression sur bois ou gravure sur bois Qu'est-ce que l'impression sur bois ? Caractéristiques et historique

Avantages de la sérigraphie

Rentabilité pour les grandes quantités

Comme cette méthode nécessite la fabrication d’écrans pour chaque couleur utilisée dans une œuvre d’art, elle est réservée aux commandes importantes. Plus le nombre de vêtements commandés est élevé, plus le coût unitaire est faible.

Plus facile d’imprimer sur des vêtements spéciaux

Il est difficile de trouver une méthode d’impression aussi polyvalente que la sérigraphie. Elle peut être réalisée sur presque toutes les surfaces, à condition qu’elles soient planes, tissu, bois, plastique et même métal, parmi beaucoup d’autres.

Plusieurs encres peuvent être utilisées

La sérigraphie permet une plus grande épaisseur d’encre que les autres techniques, ce qui se traduit par de plus grandes possibilités au niveau de la finition de la pièce.

Qualité durable et longue durée

En raison de la composition et de l’épaisseur des encres utilisées en sérigraphie, les motifs placés avec cette méthode peuvent résister à beaucoup plus de contraintes que les autres sans perdre la qualité de l’impression.

Inconvénients de la sérigraphie

Plus d’argent pour plusieurs couleurs

En raison de la technique de sérigraphie, une seule couleur peut être appliquée à la fois. Par conséquent, le nombre de couleurs sur un t-shirt est limité, et chaque couche nécessite plus de temps, un autre écran et un autre pochoir, et finalement plus d’argent.

Il n’est pas pratique pour les petits tirages.

La sérigraphie nécessite plus de préparation que les autres techniques avant d’entrer en production. Cela ne la rend pas adaptée à l’impression « à la demande », qui consiste à créer un vêtement dès qu’il est commandé.

Complexité relative

Cela peut sembler contre-intuitif, mais la sérigraphie peut être assez complexe selon le design et le projet, car elle comporte plus d’étapes que les autres méthodes.

Non respectueux de l’environnement

Bien que des efforts aient été faits pour créer des encres et des écrans écologiques, il n’en reste pas moins que la sérigraphie gaspille beaucoup d’eau. L’eau est utilisée pour mélanger les encres et nettoyer les écrans, ce qui peut sembler peu au premier abord, mais les fabricants produisent des centaines de vêtements par jour et lorsque vous commencez à faire le compte, cela peut devenir effrayant.

Fréquentes questions sur la sérigraphie

Quel type de matériaux pouvez-vous imprimer en utilisant la sérigraphie

La sérigraphie est l’une des méthodes d’impression les plus polyvalentes disponibles aujourd’hui, car elle nous permet d’imprimer sur une grande variété de matériaux tels que le bois, le verre, la céramique, le papier, le métal ou le tissu textile.

La sérigraphie peut-elle être utilisée conjointement avec d’autres méthodes d’impression ?

Oui, les procédés numériques modernes, bien qu’ils soient idéaux pour les courts tirages d’images multicolores, ne peuvent pas produire certaines couleurs ou l’opacité des couleurs. Il est possible de combiner l’impression numérique et la sérigraphie pour obtenir les meilleurs résultats des deux méthodes.

Vous souhaitez découvrir d’autres techniques d’impression que la sérigraphie ? Visitez notre catégorie « Impression » où nous détaillons les différents types de méthodes d’impression qui existent et qui peuvent vous être d’une grande aide pour choisir l’option la plus appropriée pour votre travail d’impression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *